QUELLE TAILLE ?

La taille est la hauteur au garrot, pratiquement à l’endroit de la croix.Toise

Une toise avec un niveau est nécessaire sur un sol bien plat, cimenté de préférence.  De visu il est très difficile de se rendre compte à quelques centimètres près de la taille de l’âne. Sur le pedigree, il faut savoir que la mesure a été prise le plus souvent à l’âge de 3 ans, croissance pas forcément terminée pour tous les ânes, et sur simple déclaration de l’éleveur. Seulement au moment d’un concours ou d’une vente aux enchères, il sera retoisé officiellement. En dehors des concours, et à condition d’y être – il n’y a pas de publication, il n’existe aucune taille officielle aux USA.
Si vous êtes à 1 ou 2 cm près, ne vous fiez surtout pas aux tailles annoncées. Il est bien connu qu’après l’achat un âne miniature grandit pendant son transport, alors que le Mammoth (qui se veut le plus grand possible) rapetisse, à l’insu du nouveau propriétaire. Egalement plusieurs ânes miniature en provenance des USA n’ont pas hésité à réduire leur taille de plusieurs centimètres une fois sur le sol Français (en plein accord avec leur nouveau propriétaire!). 

 A droite cette jeune ânessse toise 29′ soit 73,66cm exactement. Un autre modèle de toise que l’on trouve facilement dans le commerce graduée en cm et en inches :

 SA Miss MUFFFET    
La mesure anglaise ou américaine est l’inche qui équivaut à 2,54cm

  QUELLE TAILLE pour l’ÂNE MINIATURE ?

Les tailles

 Une question de goût personnel, du plus grand pour le travail et l’attelage, au plus petit comme animal de compagnie.

 Différentes tailles pour ces ânesses adultes. De moins de 70cm jusqu’à plus de 80cm,  il est facile de voir les différences et l’harmonie de chaque modèle.
BBSminiatures tient à vous proposer non seulement d’adorables bébés,  alors tous des boules de poils craquantes quelque soit leur taille définitive, mais encore les plus beaux spécimens une fois adultes. Des ânes harmonieux et gracieux, avec une belle démarche et prestance. Un très petit âne parfait (celà n’existe pas) disons avec un minimum de défauts, peut être une satisfaction d’éleveur mais avant tout je veux privilégier le Chic, l’élégance et la “classe”. Leur robustesse et amplitude est un point clé. Les étroites poitrines et les ânes trop fins sont écartés.

Les deux associations américaines pour les ânes miniatures, ADMS et NMDA, ainsi que l’association européenne MMDA déconseillent la reproduction de trop petits sujets. Ce qui est publié par l’ADMS, en parlant notamment du très petit étalon :
“keep in mind that he may have some problems breeding the larger jennies, may not have the best conformation or may not be as vigorous as a larger animal, especially if he has gotten his small stature from inbreeding.  Most breeders tell me they would choose a 30-32 inch gray-dun jack with really good conformation over a 28 inch, black dwarfish animal with low breeding vigor.  Common sense will have to be your main guide.  People who come to buy your donkeys will be very discouraged if your herd jack is not a well built and attractive animal with a good disposition.” C’est à dire, il ne faut pas oublier qu’il peut avoir quelques problèmes à la reproduction avec des anesses plus grandes, qu’il peut ne pas avoir la meilleure conformation ou bien ne pas être aussi vigoureux qu’un plus grand, tout spéciallement s’il a acquit son petit gabarit par la consanguinité. La plupart des éleveurs me disent qu’ils préfèrent choisir un âne gris (le gris est moins considéré aux USA, par rapport au noir très prisé en ce moment) de 76-81cm avec une réelle bonne conformation plutôt qu’un noir de 71cm, nain avec peu de vigueur à la reproduction. Le bon sens devra être votre principal guide. Les personnes qui viendront acheter vos ânes seront très découragées si votre étalon n’est pas un bel animal bien construit avec une bonne disposition.

De même la charte de qualité et les bonnes pratiques d’élevage publiées et conseillées par la deuxième association NMDA stipulent : “Breed no smaller than the recommended minimum height (over 30″ at the withers) as stated in the NMDA Breed Standard”,
c’est à dire ne pas mettre à la reproduction plus petit que la taille minimum recommandée (anesse de 76cm) comme indiqué dans le Standard NMDA, chapître de la taille : “A minimum height of 30″ is strongly recommended by NMDA.
A minimum height has not yet been determined, but a recommendation has been made to prevent loss of potential reproductive fitness including foaling difficulties. Small size may also adversely effect conformation and balance.”  Traduction : La taille minimale de 76cm est fortement recommandée par le NMDA. Une taille minimum n’a pas encore été déterminée, mais une recommendation a été faite pour prévenir la perte de capacité de reproduction y compris les problèmes de mise-bas. Une petite taille peut aussi affecter défavorablement la conformation et les proportions.

Pour la troisième association, MMDA, elle n’enregistre tout simplement pas dans son Stud-Book les ânes en dessous du minimum NMDA ci-dessus.

Toute la difficulté est donc de produire de tout petits ânes autour de 70cm adultes, sans les inconvénients. Faire une sélection rigoureuse en prenant au départ les meilleures lignées.

Rappelons que le standard américain va jusqu’à 91,44cm soit 36 inches, ce qui est relativement imposant.
Les fondateurs de l’âne miniature actuel toisaient jusqu’à 96,5cm -38 inches- et le standard de la race a été changé en 1987 pour 36 inches.
Il faut beaucoup d’années pour diminuer naturellement et harmonieusement les tailles. Plus on choisira une petite taille, plus il sera difficile de trouver de beaux animaux d’élevage. nain typique Egalement pour un petit travail et l’attelage, un gabarit solide de 80/82cm est l’idéal, voire plus selon le travail souhaité.

 La valeur réelle d’un miniature n’est pas basée sur sa taille à un cm près. Sa conformation est le premier critère.
Photo d’un âne nain typique publiée par l’ADMS :

  Une proportion non négligeable de très petits sujets a été obtenue par consanguinité, ce qui peut engendrer des tares.  A cet égard le pedigree est indispensable sur un maximum de générations.  Les familles homogènes autour de 75cm et sans aucune consanguinité sont encore des plus rares;  et sur un modèle de première qualité c’est l’exception. A condition bien sûr que cet âne ne soit pas issu d’une famille où la plupart des mères ont porté avant l’année de leurs 3 ans.  Avant de l’avoir constaté dans de très nombreux pedigrees de tous petits sujets, difficile d’imaginer que des « éleveurs » puissent faire porter leur anesse d’à peine un an.  Encore des bébés elles-mêmes.  Le respect de l’âne passant après la volonté de produire, et non pas d’élever, des tailles toujours plus petites.

Le noyau de départ des ânes miniatures était tellement restreint qu’il y a forcément eu de la consanguinité, en ligne directe (linebreeding) souvent utilisée sur des animaux choisis rigoureusement pour fixer des caractères, mais aussi entre frère et sœur (inbreeding) ce qui est moins recommandable et permet de réduire rapidement les tailles.   Méthode à proscrire maintenant que le cheptel s’est élargi considérablement.

BBSminiatures se consacre à l’élevage d’ânes dans une fourchette de taille allant de 67cm à 77cm, avec des reproducteurs d’une conformation la plus parfaite possible. Les jambes ne doivent pas devenir trop courtes et surtout trop fines, le corps trop long, avec d’autres disproportions. Pour quelques centimètres en moins l’allure ne doit pas être changée. A partir de 82cm l’âne miniature commence à avoir un gabarit plus imposant. C’est le plus courant, la majorité de l’effectif américain.

Si vous préférez les ânes ultra miniatures par goût personnel ou bien raison de place, ne tombez pas dans les pièges classiques, à savoir :
– vérifiez absolument la taille vous même et celle des parents s’il s’agit d’un ânon. Les “erreurs” ne sont pas rares, chez les particuliers comme les professionnels. A toujours vouloir plus petit, souvent les désirs sont pris pour des réalités. Qu’ils soient Français ou Américains, et même éleveurs, certaines personnes n’hésitent pas à tronquer la taille. J’ai eu l’expérience jusqu’à plus de 4 cm.
– ensuite attention à toutes les malformations plus courantes dans cette taille et vérifier le taux de consanguinité, pour évaluer le risque sur la santé de l’animal.
– et quitte à se répéter, vérifiez l’âge du sevrage et celui de la première mise bas de sa mère.
– dans le cas du choix d’un futur reproducteur, la taille des parents est très importante pour éviter les surprises.

 N’hésitez pas à nous contacter, et aussi pour tout conseil avant un achat, quelqu’il soit.                          Elisabeth travaille avec l’association américaine ADMS pour vous renseigner au mieux quelque soit votre choix.

BBSminiatures 83 FRANCE ane miniature américain